Accueil Culture / Loisir Planète Sciences / techno Santé Voyage Jeux
Contact Accueil

© Pgonweb

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager par e-mail
Partager sur Google Bookmarks

Argelès-sur-Mer,

un grand centre touristique


Argelès-sur-Mer tire son nom de la terre argileuse sur laquelle elle est édifiée et, son vaste territoire s’étend entre bord de mer et montagne. Découverte…


La ville balnéaire s’étend des contreforts des Pyrénées jusqu’au cœur de la plaine du Roussillon et la rivière Le Tech. Le sommet le plus important d’Argelès-sur-mer est le pic des Quatre Termes qui culmine à 1156 m.




Depuis le 20e siècle et le début  des vacances d’été, Argelès a connu un grand développement. La bourgade rurale est devenue l’un des plus grands centres touristiques de l’hexagone et attire des  dizaines de milliers de touristes de toute l’Europe.

Argelès et le massif des Albères…


Ici, la côte est à la fois sablonneuse,  rocheuse. Pour y séjourner, pensez à une location à Argelès pour mieux apprécier son patrimoine naturel qui compte parmi les plus diversifiés de la région.


A l’orée de la cité d’Argelès-sur-mer, on compte une végétation où se trouve deux dolmens dressés il y a plus de 4000 ans. Ils attestent de la présence humaine précoce dans un espace peu accueillant.


Sur le massif des Albères, découvrez les trésors architecturaux, les ermitages de Saint-Ferreol-de-la-Pave et Notre-Dame-de-Vie et Saint-Jérôme sans oublier la chapelle de Saint-Laurent-du-Mont. A cela, d’autres bâtiments rappellent que les premiers siècles de notre ère n’étaient pas uniquement marqués par le sceau de la religion. Il y avait de nombreux conflits et luttes de pouvoir.


Visitez donc le château d’Ultréra, les châteaux de Pujol et de Taxo d’Avall et la tour de la Massane pour s’en faire une idée. De là, à 800 mètres d’altitude, le panorama est fabuleux sur toute la plaine du Roussillon et les rivages méditerranéens.

Des plages prisées…


Bien entendu, ce qui attire le plus les visiteurs, ce sont les plages et la réserve naturelle du mas Larrieu, situé au nord, jusqu’à la plage de l’Ouille, en direction de la Côte Vermeille et la frontière espagnole. On trouve là, un ruban de sable presque continu sur plus d’une dizaine de kilomètres. A l’arrivée des beaux jours,  il devient un vaste lieu de détente.


Si vous préférez vous balader dans un cadre unique, empruntez le sentier littoral jalonné de panneaux d’informations sur la faune et la flore.


Sur plusieurs dizaines de kilomètres -bien après Argelès-sur-Mer et jusqu’à Cerbère-  il offre un dénivelé parfois rugueux mais accessible à tous. On peut également marcher sur le front de mer, un lieu incontournable, en été comme en hiver, pour courir, faire du vélo ou chausser des rollers.


Sur 1,6 km, la voie longe les plages de Port-Argelès jusqu’au bois des pins qui abrite 2000 des 8000 conifères plantés dans la ville.

Et puis, ne manquez l’écrin naturel que constitue la réserve du mas Larrieu. Une belle occasion de découvrir,  une faune de 1200 espèces animales et une flore de 650 espèces.

Port d'Argelès-sur-Mer © Christian Musat